[SNES] Super Mario World

SMW

Super Mario World est une révolution dans le monde des jeux vidéo comme le fut son grand frère de la NES en 1985. SMW, troisième série du nom après Super Mario Bros. et Super Mario Land, est un coup de maître qui augure du meilleur pour celle qui sera l’une des consoles les plus marquantes de l’histoire du jeu vidéo.

SMWBoiteSMWmap

Selon la tradition, la princesse Toadstool a été enlevée par Bowser. Rien de neuf a priori ! On retrouve exactement le même scénario que dans trois des quatre épisodes de Super Mario Bros. Le roi des Koopas, toujours aussi avide de conquête, implante son armée et sa p’tite famille dans un lieu a priori paisible : Dinosaur Land. Non content de réquisitionner tous les endroits de Dinosaur Land, Bowser place également ses sept rejetons (déjà aperçus dans le troisième volet de la trilogie NES) dans sept châteaux gardant les différents mondes du jeu ! Le tout pour empêcher les plombiers de Brooklyn d’atteindre sa propre forteresse. Mais Mario et Luigi vont tout tenter pour sauver la princesse. Toutefois, contrairement aux épisodes précédents, ils bénéficieront d’un allié de poids…

SMWlaveSMWeau

Le jeu contient 72 niveaux équitablement répartis, et la grande nouveauté est que certains d’entre eux possèdent deux sorties, ce qui nous donne un total de 96 sorties différentes !L’univers à parcourir est donc vraiment très vaste et propose de très nombreux chemins différents pour en faire le tour, de quoi réserver aux joueurs d’innombrables surprises. La progression, pour la première fois dans un Mario, est facilitée par la présence d’une fonction de sauvegarde. Dès que vous terminez une maison fantôme, que vous sortez d’une forteresse ou que vous bouclez un monde, la partie est sauvegardée automatiquement. Il en va de même lorsque vous achevez un  » Switch Palace « . Celui-ci est représenté en quatre exemplaires dans le jeu. En actionnant le gros interrupteur qu’il contient, cela transforme les blocs en pointillés pour les solidifier. Ils contiendront alors des options ou bien faciliteront l’accès à certains endroits. Avec tous ces nouveaux niveaux équitablement répartis et ce système de progression bien moins linéaire, la durée de vie du jeu s’en trouve considérablement rallongée, et tout joueur, même expérimenté, se cassera la tête plusieurs heures pour venir à bout des 96 sorties à dénicher.

SMW rocket SMW yoshi

LES NOTES

Graphismes
17/20La Super NES révèle ici tout son potentiel au travers de graphismes bien plus fouillés, des univers bien moins plats et plus profonds, et une très vaste palette de couleurs. C’est encore un peu limité par rapport à ce qu’on verra par la suite (dans les Donkey Kong Country par exemple) mais c’est déjà très séduisant…

Jouabilité
19/20Le jeu est le tout premier dans son genre à utiliser autant de boutons, mais la prise en main est absolument nickel, tant chaque action a été bien pensée. Tout se fait sans réfléchir, un vrai bonheur !

Durée de vie
16/20L’aventure principale est relativement longue pour l’époque et pas trop assistée par la possibilité de sauvegarder la partie. On apprécie également la possibilité de terminer le jeu par plusieurs itinéraires différents en cherchant les 96 sorties imaginées par les développeurs. Super Mario World est un jeu qu’on a plaisir à retourner dans tous les sens, même lorsqu’on le connaît sur le bout des doigts.

Bande son
18/20L’apport technique de la SNES à ce niveau permet de profiter de compositions plus enlevées, plus osées, et globalement magnifiques. Les mélodies restent dans la tête et s’associent aisément aux différents types de niveaux. Les effets sonores (rajout de percussions très rythmées dès qu’on chevauche Yoshi, ou échos dans les souterrains) renforcent l’univers musical de Super Mario World.

Scénario
Peu original hélas, et on ne trouve même pas de rebondissements étonnants comme ceux que Super Mario Bros. 3 avait su nous proposer. On pourra quand même souligner l’effort particulier apporté à l’histoire des Yoshi, mais ça reste quand même bien léger…

Note Générale
18/20Super Mario World est un jeu d’exception qui aura lancé la carrière de la Super Nintendo de la meilleure des façons. Considéré à juste titre comme une des références absolues en matière de plates-formes 2D, cet épisode ne peut laisser personne indifférent, et même s’il n’innove pas énormément, ce tout premier Mario doté d’un système de sauvegarde donnera encore du fil à retordre à ceux qui voudraient le terminer en trouvant les 96 sorties cachées. Pourvu de graphismes attachants et d’une bande-son de très haute volée qui marquera son temps, cet excellent jeu sera réédité à juste titre dix ans plus tard sur Game Boy Advance en guise de clin d’œil à ce qui fut un des plus grands jeux de la Super Nintendo et l’un des meilleurs Mario de tous les temps.

Nous avons pris beaucoup de plaisir a rejouer a ce jeu vraiment ludique et tres tres bien fait voici les images (entre autres) de fin Very Happy

TySMWTheEndSMW

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Un Commentaire

  1. Un classique … peut etre le personnage video-ludique le plus connu 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *